Accueil/Blog/LE NO CODE EN FRANCE KESAKO ?/

LE NO CODE EN FRANCE KESAKO ?

Publié Mis à jour Par

Ce buzzword « No Code » fait de plus en plus de bruit en France et ce n’est pas un nouveau langage de programmation. Il s’agit simplement d’outils ou de solutions permettant de créer des sites internets ou des applications sans écrire une ligne de code. 

Pour beaucoup le No Code a commencé avec les CMS (PrestaShop, WordPress, Shopify,…), vous téléchargez un template, vous le personnalisez et vous le déployez. Vous ne partez donc pas d’une feuille blanche mais certaines compétences techniques peuvent être nécessaires. Vous devez occasionnellement faire appel à un développeur. 

Depuis quelques années le marché évolue et on voit l’apparition de solution SaaS (Software as a Service). Ces solutions stockées dans le cloud vous permettent de créer et de publier des sites internet (ex: Wix, Bubble, Webflow…) applications mobiles (ex: PrestApp) sans coder une ligne de code. 

Au départ ces solutions étaient utilisées uniquement pour lancer rapidement un produit ou un service dans le cadre d’une levée de fond ou encore d’une campagne média éphémère. Aujourd’hui, ces outils s’intègrent dans les stratégies des entreprises. 

On retrouve le no-code dans différents domaines : 

  • Les chatbots
  • Pour créer une application iOS et Android
  • Les API
  • Le marketing automation
  • Les sites web / les Landing pages

Quels sont les avantages du No code ? 

  1. La formation et l’utilisation des outils est accessible à plus de personnes. L’entreprise n’est plus dépendante de développeurs pour la moindre modification. Par ailleurs, ces outils apportent de la flexibilité aux entreprises qui peinent à recruter des développeurs. 
  2. Des modifications qui sont visibles instantanément. Vous disposez d’interfaces qui vous permettent une prévisualisation du résultat. 
  3. Un cadre prédéfini par les outils permettent de pouvoir avoir une solution optimisée. Grâce à cadre les utilisateurs ne rencontrent pas de bugs ou d’erreurs.
  4. Des économies importantes. Grâce à ces outils les clients payent un abonnement et disposent d’une solution premium à moindre coûts. 
  5. Un panel de fonctionnalités constamment en évolution. La mutualisation de la solution permet aux plateformes de proposer des nouveautés et innovations sans surcoût au fil des années.

Il ne faut pas confondre le low et le no code.  

Attention il ne faut pas confondre le No code et Low code. Le low code correspond à des solutions dédiées aux entreprises. Ces solutions comme Saleforce ou encore le Service Now permettent aux entreprises d’avoir un squelette de départ qu’elles pourront adapter, grâce à du code, à leurs besoins. On retrouve ce type de solutions souvent dans les entreprises pour gérer les ticketing de bug ou la gestion logistique des stocks. 

Vers où allons nous ? 

La vague No Code se démocratise aux Etats Unis et elle s’installe peu à peu sur notre continent. On voit apparaître de plus en plus de conférences en Europe autour du sujet no code et des acteurs français (>Contournement>, Ottho) commencent à apparaître afin d’évangéliser sur cette nouvelle pratique . 

Demain les développeurs existeront toujours mais l’utilisateur aura les moyens de pouvoir répondre lui même à ses besoins. Ces outils permettent déjà aujourd’hui aux développeurs de pouvoir automatiser un certains nombres de tâches chronophages. 

Vous n’êtes pas un spécialiste et vous voulez lancer votre application ou PWA PrestaShop ? Formez vous facilement sur un outil No Code comme PrestApp pour concevoir et développer votre Progressive Web App à votre image. Pour commencer, rien de plus simple, rendez vous sur le lien suivant : https://webapp.prestapp.eu, inscrivez-vous & testez la solution, aucun programme spécifique n’est nécessaire.